Psychologie du sapeur (part 1) : le biais cognitif de la propriété du vêtement

Petite aparté

J’ai décidé de me laisser porter au gré de mes inspirations, sans ligne éditoriale claire. Dans ce sens, mes lectures actuelles et ma quête de compréhension de mes choix de vie m’ont inspiré une série d’articles sur la psychologie du sapeur ou pourquoi tombe-t-on amoureux du vêtement masculin classique et quelques sont les raisons sous-jacentes de nos choix d’achat vestimentaires.

L’irrationnelle rationalité !

Vous est-il déjà arrivé de vous intéresser aux raisons de vos achats vestimentaires ? Avez-vous déjà acheté des vêtements parce qu’ils étaient affichés -30% alors que vous n’en aviez pas besoin ? Avez-vous déjà conservé des vêtements achetés en ligne qui ne vous allaient pas bien ? ou encore avez-vous déjà succombé à l’achat d’un beau costume parce qu’il vous tombait bien après l’essai ? Et bien dans tous ces cas intervient le biais cognitif de la propriété qui vous fait penser que vous avez pris une décision rationnelle.

Est-ce vraiment le sapeur qui décide ?

Omniprésente dans notre vie, la propriété a une façon bien à elle d’influencer nombres de nos actions. Nous passons notre vie à acquérir et à nous défaire de la propriété de nombreux biens. Vu le temps que nous y consacrons et notre aversion de la perte, nous avons intérêt à choisir en toute connaissance de cause. C’est bien la raison pour laquelle le sapeur aime bien essayer les vêtements et choisir ceux qui le mettent en valeur.

Posez la question à un sapeur ou un sartorialiste sur les raisons du choix de leurs vêtements et ils vous répondront, moi le premier que le choix d’achat de nos vêtements est fonction de la coupe, de la matière et surtout de l’adéquation entre le vêtement et notre personnalité.

Bien que tout ceci soit vrai, nous ignorons la puissance sous-jacente du biais de la propriété.

Si nous achetons un vêtement, c’est surtout à cause du sentiment de propriété que nous en tirons.

La propriété virtuelle

L’une des meilleures techniques de vente de costume est de faire essayer le costume au client et de lui faire ressentir qu’il a l’allure de James bond dans ce costume. C’est une stratégie de vendeur de voiture certes, mais elle marche car avant même d’avoir acheté le costume, le client se sent déjà propriétaire.

Ainsi, lorsque quelqu’un achète un vêtement dont il n’a pas besoin juste parce qu’il est affiché à -30%, c’est surtout parce qu’il y voit l’occasion de posséder un vêtement pour pas chère. Ce sentiment de propriété virtuel est le même en jeu lorsque l’on participe à une enchère en ligne sur Ebay. Le sentiment de posséder le beau costume kiton parce que l’on est resté 3 jours durant le meilleur enchérisseur est celui qui nous pousse à l’acheter finalement à un prix exorbitant lorsqu’un trouble-fête s’invite dans les enchères à la dernière minute.

Quand la propriété nous oblige à nous justifier le prix

custom-made-clothing-ww-chan-son-tailors

Tout le monde se souvient de la consternation de l’opinion publique sur le prix des costumes de François FILLON. J’ai été des premiers à défendre dans mon cercle de connaissance le prix des costumes de FF. Les arguments étant le nombre d’heures de travail et le savoir-faire sartorial de plus en plus rare. Mais avec du recul je pense que tous ces arguments sont ceux des personnes propriétaires de costumes grandes mesures qui justifient simplement le fait d’avoir mis autant d’argent pour  être propriétaire de costume grande mesure.  Dans son livre intitulé « predictably irrational », Dan Ariely illustre bien ce fait par une expérience dont la conclusion est que nous accordons beaucoup d’amour aux biens dont nous sommes propriétaires et nous avons une tendance irrationnelle à les défendre tout en espérant que les autres en fassent autant.

Cela dit, ce fait n’enlève en rien ma volonté de posséder un jour un costume en grande mesure, ne serait-ce que pour l’expérience .

Edabo !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s